Ce livre d'Annelise Heurtier faisait partie de la sélection dans les cahiers d'InterCDI et le thème m'a intéressé. Je l'ai donc acheté pour le CDI et je ne le regrette pas...

RefugesRésumé sur le site de Casterman : Été 2006. À l’occasion des grandes vacances, Milla, jeune italienne de 17 ans, revient avec ses parents sur l’île de Lampedusa, dans la grande maison familiale un peu défraîchie où elle n’est plus revenue depuis ses dix ans. L’ambiance est pesante, hantée par le souvenir obsédant du petit frère de Milla, Manuele, emporté par la maladie alors qu’il n’avait que quelques mois. Pourtant Milla parvient peu à peu à retrouver de l’allant, grâce aux décors enchanteurs de l’île et à la présence réconfortante de Paola, une étudiante rayonnante un peu plus âgée qu’elle, qui l’a prise sous son aile. Lampedusa, que l’on surnomme « l’île du Salut », démontre une fois de plus les vertus bénéfiques de ses atmosphères paradisiaques. Mais du paradis à l’enfer, tout n’est peut-être qu’affaire de perspective. Car à quelques kilomètres seulement, c’est un tout autre drame qui se joue : entassés dans un zodiac misérable, fugitifs de leur propre pays après avoir risqué mille morts et enduré mille souffrances, une demi-douzaine de jeunes Erythréens dont les voix et les souvenirs ponctuent l’histoire de Milla jouent leur existence sur une mer déchaînée…

Il s'agit en effet d'un roman à plusieurs voix. Le récit de Milla est entrecoupé par l'histoire de huit Erythréens cherchant à fuir la violence et l'endoctrinement pratiqués dans leur pays. Cet ouvrage permet de mettre ne parallèle la vie des jeunes européens et celles de ces jeunes africains et de la détresse qui en découle... C'est un ouvrage très touchant car il nous permet de comprendre le point de vue de ces adolescents qui quittent tout, au risque de leur vie, dans l'espoir de trouver une vie meilleure. L'auteur ne porte pas de jugement, même si son héroïne Milla finit par s'engager pour aider les réfugiés, mais nous donne à voir une réalité brute, violente et de faire naitre l'empathie avec ces réfugiés venant de pays que l'on connait finalement peu. A lire !!