12700Encore une fois, boulot, fatigue et vacances bien remplies ont fait que j'ai délaissé ce blog. Je vais tenter de me rattraper, en commençant par vous parler de l'exposition sur Stanley Kubrick installée à la Cinémathèque Française depuis le 23 mars et ce jusqu'au 31 juillet 2011.

Cette exposition a beaucoup d'intérêt et j'ai apprécié déambuler dans l'univers de Kubrick au grès de ses films et de son évolution de cinéaste. J'aime particulièrement les photographies de tournage, qui permettent de voir les coulisses et de mieux comprendre ses relations avec les acteurs. De nombreux extraits vidéos sont également mis en avant, des extraits de films, d'entretiens, de témoignages de techniciens, de producteurs ou d'autres réalisateurs. De nombreux objets très intéressants sont aussi disponibles : des scripts, des planning de tournage, des maquettes, des documents de toute sorte qui permettent de se rendre compte du travail de préparation colossal que fournissait Kubrick pour chacun de ses films.

Finalement, je me suis rendue compte que je n'avais vu que très peu de films de Kubrick, par exemple l'inénarrable Orange Mécanique, Eyes Wide Shut ou encore Spartacus... mais je n'ai pas vu les noms moins incontournables Docteur Folamour et 2001, l'odyssée de l'espace, ce qui est une tare incontestable ;-). L'exposition donne vraiment très envie de découvrir les films que l'on n'a pas encore visionnés ou les plus méconnus, et de redécouvrir les autres.

Pour prolonger la visite, de nombreuses ressources sont disponibles sur le site de la cinématèque avec notamment un exposition virtuelle qui revient sur différentes thèmes abordés par le cinéaste dans ses différents films et propose également des extraits d'entretien avec Kubrick lui-même.

Le seul point négatif est évidemment du au fait que l'exposition est victime de son succès : des files d'attentes à rallonge et par conséquent beaucoup de monde à l'intérieur des salles, ce qui ne facilite pas la progression et l'accès aux différentes pièces exposées. Mieux vaut sans doute se présenter le matin et éviter autant que possible les week-end (il y a des nocturnes le jeudi soir)...