la_belle_Ad_leDurant ce mois de septembre, j'ai pu lire quelques nouveautés en matière de littérature jeunesse et notamment La belle Adèle de Marie Desplechin.

4e de couverture : Adèle en a assez. Pourquoi devrait-elle se donner du mal pour se maquiller et s'habiller, comme les filles de sa classe ? Est-ce le plus sûr moyen de ne pas se faire remarquer ?. D'être normale ? Et Frédéric... Il est gentil, il est même tragiquement gentil. N'est-ce pas le pire des défauts pour un garçon ? Adèle et Frédéric doivent trouver d'urgence une stratégie de survie. Ils ont alors une idée lumineuse...

La stratégie des deux adolescents est au final très simple : se mettre en couple, de manière factice, afin d'attirer l'attention de leurs camarades et entamer ces liens de socialisation qui leur font défaut. Mais leur stratégie va fonctionner... presque trop bien, en tout cas bien au delà de leurs espérances...

J'ai commencé à lire Marie Desplechin avec le livre Verte, que je n'avais pas spécialement aimé. Il s'adresse, en effet, à de jeunes lecteurs, et j'ai trouvé l'histoire très enfantine, sans vraiment m'attarder sur la question. Par la suite, je m'étais penché sur Jamais contente, Le journal d'Aurore T1, livre que j'avais davantage apprécié.

Dans ce nouveau roman, Marie Desplechin se penche de manière plus appuyée sur les relations entre adolescents et notamment les phénomènes de socialisation et de rejet, la différence, et le microcosme que représente le collège, qui possède ses propres codes. Ces thématiques sont, en outre, traitée avec le ton plein d'humour qui caractérise les ouvrages de Marie Desplechin.

Il s'agit ici d'un livre qui se lit rapidement, avec un rythme soutenu. Les "épisodes" (puisqu'il s'agit d'un roman feuilleton) sont courts et s'enchaînent rapidement. Ce n'est pas un grand livre de littérature jeunesse mais qui reste agréable à lire et qui a le mérite d'aborder un sujet important de la vie des adolescents - la relation aux pairs - même si cela mériterait, évidemment, d'être traité plus longuement et plus en profondeur. Un roman-feuilleton qui se lit bien en tout cas, et qui devrait plaire aux  jeunes adolescents.