1293094_3193975Je me suis rendue le 30 janvier dernier au Festival du livre jeunesse de Midi-Pyrénées (basé à Saint-Orens), dont j'avais déjà parlé dans un post précédent. Cette année, la thématique était le conte, thème très sympathique pour la grande enfant que je suis encore ;-) : je n'ai donc pas pu résister et j'ai acheté  Mille ans de contes classiques, chez Milan Jeunesse. Ce recueil, comme son nom l'indique, regroupe des contes "classiques", de Grimm, Perrault et Andersen. J'ai eu plaisir à retrouver des contes que je connaissais déjà et à en découvrir d'autres... J'apprécie également beaucoup les illustrations qui viennent compléter le récit de belle manière.

L'originalité de cet ouvrage est qu'il est conçu avec une aide destinée à l'adulte "conteur". Ainsi, pour chaque conte, il est indiqué :

- "L'âge minimal conseillé pour écouter ou lire cette histoire. Il n'y a pas d'âge maximal !
- La durée moyenne en lecture continue, c'est-à-dire sans s'interrompre pour donner éventuellement des indications : libre à l'adulte de jouer avec l'histoire, de la rallonger, de mimer, d'expliquer...
- Une histoire gaie pour les jour de pluie? Une histoire avec un loup? Une histoire dans un château merveilleux?... Le lieu ou le personnage principal de l'histoire est [...] mentionné pour vous aider dans votre choix.
"

Pour ma part, un de mes contes préférés est un conte d'Andersen : les habits neufs de l'empereur. La bêtise humaine, l'arrogance et la fatuité y sont relativement bien dépeints, et avec beaucoup d'humour je trouve ! En tout cas, j'aime ce conte.

Il s'agit du récit de deux escrocs qui, un jour, se rendent auprès de l'empereur pour lui dire qu'ils ont découvert une nouvelle étoffe, la plus belle jamais vue dans le monde et qui possède une propriété magique, celle de rester invisible aux yeux des imbéciles. L'empereur est très impressionné et commande tout de suite un costume tout neuf fait de cette étoffe! En plus d'avoir un magnifique habit, il pourra ainsi déceler les imbéciles parmi les personnes qui l'entourent. Les deux escrocs s'installent au château, commandent les matériaux les plus précieux (qu'ils empochent), et font semblant de travailler sur un métier à tisser vide : lorsque les ministres de l'empereur viennent se rendre compte de l'avancée de l'ouvrage, ils ne veulent pas dire qu'ils ne voient rien, de peur qu'on sache que ce sont des imbéciles, aussi se répandent-ils en éloge auprès de l'empereur sur ce fameux habit et cette nouvelle étoffe. Le jour d'une grande procession, l'empereur doit mettre son nouvel habit... mais lui non plus ne distingue rien... puisqu'il n'y a rien à voir !! Les deux escrocs, font semblant de l'habiller, et lui fait semblant de voir et de sentir le costume, alors qu'il est toujours en sous-vêtement... et c'est dans cet accoutrement qu'il se présente devant son peuple, qui l'acclame, lui non plus ne voulant pas qu'on le prenne pour un imbécile... jusqu'à ce qu'un enfant ose s'écrier : "l'empereur est tout nu" !!

Vive les contes ;-)

4e de couverture : « Les plus beaux contes de Grimm, Perrault et Andersen à raconter aux enfants » 

Dis, tu me racontes une histoire ?  Une histoire à raconter tous les soirs pendant des années, cela fait beaucoup d'histoires. Une histoire pour quand on est petit, et une pour quand on est plus grand, une histoire à rire ou à pleurer, pour avoir peur ou être rassuré... Cela fait beaucoup d'histoires différentes. 

Mille ans de contes classiques, ce sont des récits merveilleux où les héros poursuivent leur vie d'aventures, pleine d'embûches et de miracles, de grands malheurs et de jours de chance. Les enfants retrouvent dans ces récits merveilleux, l'écho de leurs peurs et de leurs espoirs. L'imaginaire et le quotidien s'entremêlent pour les aider à vivre et à grandir. 

Des contes d'autrefois, de toujours et de maintenant pour tous les enfants d'aujourd'hui.